Malgré ce que voudrait nous faire croire les médias, la mobilisation lycéenne ne retombe pas, bien au contraire. De plus en plus de lycées rentrent dans le mouvement, certains établissements, connaissant des mesures de fermeture administratives. Deux tiers des lycées de l'académie de Caen sont ainsi perturbés.

Juste dans l'Orne, 10 des 12 lycées publics du département sont bloqués, faisant de l'Orne, l'un des départements leader de la contestation

marguerite_de_navarre

     Sur Alençon, les lycées Maréchal-Leclerc, Mézen et Alain ont rejoint hier Marguerite-de-Navarre dans le blocage. Certains élèves avaient même prévu de dormir devant leurs lycées.

     Sur Argentan, Les lycées Gabriel et Mezeray sont toujours bloqués avec des cours très perturbés.

     Sur Flers, le lycée Guehenno est en mouvement depuis plusieurs jours.

     Le lycée Napoléon de l'Aigle est bloqué depuis mardi matin et l'internat est fermé.

     A la Ferté Macé, ce sont les lycéens de Flora Tristan et Les Andaines qui ont manifesté le 9 Décembre

    Il semblerait que le lycée Auguste Chevalier à Domfront  connaissent des perturbations (à confirmer) et je n'ai pas d'infos pour Jean Monnet à Mortagne.

     Le mouvement ne semble pas s'arrêter là. Ainsi de nouveaux appels sont lancés pour des actions le 15 Décembre et le 18 Décembre 2008.

     Conjointement, la FSU pour les enseignants et l'UNL pour les lycéens proposent d'occuper les lycées dans la nuit du 15 au 16 décembre et d'organiser des réveillons revendicatifs.

Par ailleurs, de nouvelles manifestations à l'échelle nationale sont prévus le Jeudi 18 Décembre.