Depuis dimanche soir, chacun y va de sa petite analyse des résultats des élections européennes. Aussi, je ne vais pas spécialement développer sur les résultats globaux mais insister sur les résultats du front de Gauche.


     Certes dimanche soir a vu la percée de la liste écologiste portée en partie par le documentaire Home diffusée sur France 2 le vendredi soir (ce qui leur a permis d'être à 16% plutôt qu'à 13%). Cette soirée a vu aussi le succès relatif de l'UMP ( 28% pour LE parti de droite, ce n'est quand même pas glorieux). Elle a vu aussi la défaite du Modem et du PS, deux partis partisans du Oui, soit disant de gauche mais avec une approche politique plutôt néo-libérale. Elle a vu aussi un relatif échec du NPA, qui n'obtient pas d'élus. Je ne parlerai pas des listes souverainistes ou d'extrême droite qui elles aussi sont en replis plus ou moins important. Enfin, il y a le Front de Gauche.


     Les résultats du Front de Gauche sont plus difficiles à analyser. En effet, le Front de Gauche de 2009 fait mieux que les listes communistes de 2004 ( aussi bien en % qu'en voix), ce qui peut-être considéré comme une victoire. Cependant, on est loin d'une dynamique tant espéré. Avec 5 élus pour le groupe GUE au lieu de 3 élus précédemment, on peut être satisfait, mais dans un contexte de crise du capitalisme, il y aurait dû avoir un boulevard pour les listes anticapitalistes ( Front de Gauche ou NPA)!

     Le tableau ci-dessous donne les résultats par circonscription en 2004 (de la liste communiste) et en 2009 (de la liste Front de Gauche). Les circonscriptions qui connaissent une progression importante sont le Sud-Ouest qui bénéficie d'un effet tête de liste avec la présence de Mélanchon mais aussi le Sud-est, l'Est et le Massif Central. L'Ouest et l'Ile de France connaissent une progression mais en deçà de ce que l'on pouvait attendre. Enfin, curieusement, le Nord-Ouest est la circonscription où le Front de Gauche est en recul par rapport à 2004.

Europ_ennes

     Notre circonscription est celle où l'on note un recul. Mais il faut nuancer car le vote n'a pas été le même partout dans la circonscription. Ainsi, on peut noter que c'est dans la région Nord Pas de Calais que Jacky Henin perd beaucoup de voix avec un net repli par rapport à 2004 (nouveau coup dur pour lui aprés sa défaite aux municipales de Calais l'an dernier). On note aussi un certain désaveux en Picardie. Alors qu'à l'inverse comme le montre le tableau ci-après, il y a une bonne progression en Haute Normandie et on peut même parler d'une percée en Basse Normandie avec une progression de 50% des votes par rapport à 2004!

Europ_ennes_nord_ouest

     J'espère que ces résultats apporteront quelques élements de reflexions pour tout à chacun et pour aller au delà des analyses pré-machés de certains.