Ce dimanche 7 Juin, en plus de voter pour les européennes, il y aura une élection partielle sur Alençon.

Seul 6 candidats sont en lisse. Il s'agit de:

  • Philippe Drillon pour l'UMP,
  • Ludovic Assier pour le NC (Nouveau Centre),
  • Jean Claude Pavis pour le PS,
  • Alain Berthelot, divers gauche,
  • Marie Noëlle Vonthron pour le PCF,
  • Fréderic Gonano pour le NPA.

s'il y a une élection partielle, c'est qu'Alain Lambert qui était conseiller général sur ce canton, a préféré fuir et se faire élire à Putanges, Alençon devenant dangereux. Déjà en 2004, il s'était fait élire de manière très laborieuse et Alain Berthelot avait failli créer la surprise en ne perdant que de 25 voix. Aujourd'hui, Alain Berthelot n'est plus le candidat du PS comme en 2004 mais simplement "divers gauche".

Aussi, cette élection devrait être intéressante. Faisons un petit tour des candidats:

Drillon
Philippe Drillon, Candidat UMP

Il est mal barré avec son prédécesseur Lambert qui a lâchement quitté ce canton et un Président de la République qui lui ne lâche rien même en temps de crise. De plus, quand on voit comment est géré le département ( notamment sur un point de vue social ou écologique) et comment fonctionne le copinage dans ce département, on n'a pas envie non plus de renforcer la majorité UMP du département.

Assier


Ludovic Assier, Candidat Nouveau Centre

Tout  d'abord, il faut deviner que c'est un candidat du Nouveau Centre, donc de la majorité présidentielle, car ce n'est pas visible sur se tracts. Aurait-il honte d'être du même bord que Drillon ? Il est vrai que c'est dur d'assumer le fait d'appartenir à un parti qui soutient Mr Sarkozy. Et puis, les photos ne lui sont pas favorables. On sent le "Killer" par excellence, prêt à te tuer pour te dépouiller. Il a le sourire carnassier!

Pavis

 

Jean Claude Pavis, Candidat PS

C'est une figure historique du PS sur Alençon. Pourtant une notoriété ne fait pas une victoire. Car comment ne pas se dire qu'il n'y a pas eu un coup de Trafalgar dans ces élections. C'est la première fois depuis longtemps que le PS espère prendre le canton surtout aprés la courte défaite de 2004. Or le PS, au lieu de confirmer son soutien à Berthelot (l'homme de 2004) préfère soutenir Pavis. C'est irrespectueux pour Berthelot et c'est prendre les électeurs pour des imbéciles. Cela voudrait dire qu'en 2004, convaincu de leur défaite, le PS choisit le premier type dans la rue qui veut bien aller au casse pipe et par contre en 2009, convaincu cette fois-ci de gagner, le PS choisit un de ses barons! Cela confirme le peu de respect du PS pour les électeurs de gauche et le fait que le PS est devenu une machine à strapontin!

BerthelotAlain Berthelot, Candidat divers Gauche

On programme pourrait se résumer à :"y a t-il une morale en politique?", car effectivement, comment ne pas considérer comme une trahison, le fait que le PS soutienne un de ses barons plutôt qu'un élu de terrain comme lui. Comment considérer la fuite de Lambert vers d'autres cieux plus favorables. Il peut apparaitre comme l'homme simple et honnête face à des hommes politiques arrivistes et immoraux! Mais cela ne suffit pas à faire un bon élu. Car encore faut-il aussi avoir un projet politique clair, un idéal et des valeurs clairement identifiés à défendre.

Vonthron
Marie-Noëlle Vonthron, Candidat du PCF

Sa force, c'est d'être au PCF, sa faiblesse, c'est d'appartenir à l'équipe municipale. Car après une année aux commandes, l'équipe municipale est discrédité, les habitants sont déçus car il y avait des attentes fortes. Or l'équipe municipale n'a fait que gérer les affaires de l'équipe sortante. Qu'en est-il du projet de municipalisation de l'eau ? réponse: on ne peut rien faire avant la fin du contrat. Pourtant, une municipalisation de l'eau pour qu'elle soit réussi, doit être préparée très longtemps à l'avance. Qu'en est-il de la gratuité des transports? réponse: pas possible. Pourtant une ville communiste comme Aubagne démontre que c'est possible mais encore faut-il en avoir la volonté! Le bilan aprés un an démontre que le PS se soucie peu des élus communistes et de leurs propositions. Les élus PCF travaillent en vain et sont discrédités. Le choix de participer à l'équipe municipale procède de réflexes archaïques et illusoires. Le PS d'aujourd'hui n'est plus celui des années 80 et s'accrocher à cette illusion de pouvoir travailler en équipe avec des élus du PS est mortifère. C'est pour cela que je pense que cette candidature risque de ne pas être porteuse.

Gonano
Frédéric Gonano, Candidat du NPA

Dans cette élection partielle, c'est certainement le candidat avec le plus fort potentiel. Fort de ses convictions politiques et de ses compétences professionnelles, il possède un bon argumentaire et comme on dit "il tient la route". Il bénéficie également de la bonne implantation du NPA, avec la figure mythique qu'est Christine Coulon. Toutefois, il pourrait y avoir un bémol, avec une posture du NPA de plus en plus isolationniste et une impression de radicalisation, après une période de modération, qui risque de détourner plus d'un électeur.

Enfin, pour finir, à la différence de 2004, il n'y a pas de candidat du Front National!

Après avoir fait ce tour des candidats, je sais déjà pour qui je ne voterai pas !
Faites votre choix et votez ce dimanche!