Pour ces Européennes, le NPA a fait le choix de présenter une liste autonome. J'estimais dans le billet précèdent que c'était un échec relatif, mais cela va plus loin. En faisant l'analyse des résultats de ces élections, il apparaît qu'il a commis une faute stratégique et politique fondamentale. Je m'explique:

  • Faute stratégique, car bien qu'il ait fortement progressé passant globalement de 2,44% en 2004 (432703 électeurs pour la liste LCR-LO) à 4,67 % en 2009 (840713 électeurs pour la liste NPA), le NPA n'obtient aucun député européen et sa poussée électorale paraît anecdotique par rapport à la poussée des Écologistes.

  • Faute politique, car par son refus de faire alliance avec le Front de Gauche, il a empêché au bloc anticapitaliste (NPA et Front de Gauche) d'obtenir 5 députés européens de plus. Et le plus grave, c'est que c'est l'UMP qui en tire bénéfice en récupérant du coup 4 députés européens de plus, les écologistes en récupérant 1.

     Le tableau suivant montre qu'il y a une réelle poussée du mouvement anticapitaliste en France. En 2004, les listes anticapitaliste obtenaient environ 8% des votes, alors qu'en 2009 elles obtiennent presque 12 % soit une progression de 50 % en 5 ans (en nombre d'électeurs!). Seul les écologistes peuvent se targuer d'avoir fait mieux.

On peut pousser aussi l'analyse par circonscription:

  • La circonscription Nord-Ouest avec 14,72 % des voix pour des listes anticapitalistes  aurait pu avoir 1 élu anticapitaliste de plus aux dépens de l'UMP,
  • Il en est de même dans la circonscription du Sud-Ouest avec 14,78% où l'UMP aurait eu  1 élu de moins au profit des anticapitalistes,
  • Dans la circonscription du Massif Central, c'est là où les anticapitalistes sont les plus nombreux avec 15,18 %. Ils auraient pu avoir 1 élu au dépens de l'UMP,
  • Dans la circonscription de l'Est, avec un score à 10,72%, l'UMP aurait aussi eu un élu de moins.
  • Dans la circonscription de l'Ouest, avec 10,96 %, ce sont les verts qui auraient fait les frais de l'unité.
  • Dans le Sud-Est et en Île de France, avec respectivement 10,23% et 9,80%, cela n'aurait rien changé au résultat.

europ_ennes_NPA

     Parmi les 9 élus que le Front de Gauche uni au NPA aurait pu obtenir, on peut légitimement qu'il y aurait eu au moins 3 ou 4 élus NPA à proprement parler. Refuser de faire alliance pour des raisons de divergences politiques ou stratégique peut se comprendre mais de là à refuser d'avoir 4 députés européens pour les donner à l'UMP, cela frise l'irresponsabilité !

Le scénario du 7 Juin aurait pu être tout autre : Ainsi, si le NPA avait fait liste commune avec le Front de Gauche et en partant sur la base du choix des électeurs du 7 Juin on aurait eu la répartition suivante:

  • UMP  25 députés européens, au lieu de 29
  • PS 14 députés européens
  • Verts 13 députés européens, au lieu de 14
  • Front de Gauche/NPA 10 députés européens, au lieu de 5
  • Modem 6 députés européens,
  • Front National 3 députés européens,
  • Souverainistes 1 député européen.

     Les médias auraient été obligés de reconnaître qu'il y avait deux vainqueurs dans ces élections, les écologistes et les anticapitalistes! L'UMP n'aurait pas pu se vanter d'avoir "remporté ces élections". Et  l'UMP ne pourrait pas justifier aujourd'hui le fait que Mr Sarkozy poursuive sa politique en redoublant d'attaques antisociales par cette pseudo victoire. Mr Besancenot et les autres dirigeants du NPA doivent regarder en face la réalité et admettre que par leur positionnement, non seulement ils se mettent en échec, mais ils mettent en échec toute la gauche Anticapitaliste et ce au profit de l'UMP et dans une moindre mesure au PS (une gauche du PS désuni renforce le PS). Après ces élections, le Modem aurait pu être à la cave en n'étant plus que la cinquième force du pays. Alors que les anticapitalistes auraient pu être la troisième voie à Gauche, le NPA par ses choix fait le jeu des capitalistes!

    J'espère que cette élection fera réfléchir le NPA et que pour les régionales de 2010, le NPA acceptera l'unité pour frapper un grand coup à gauche! Avec plus de 14% dans de nombreuses régions, nous pouvons créer pour l'an prochain une marée rouge et pourquoi pas une marée rouge et verte qui balayera le bleu et le rose